Upload image

 Je suis du Sud-Gironde.

. Vous trouverez ici mes créas, mes textes sur image, des textes à méditer, des actualités, des pétitions en particulier pour aider nos frères animaux.

À vous de feuilleter parmi les catégories. Vous trouverez de quoi rêver...ou râler!

N'hésitez pas à me laisser un petit mot, ils me font toujours un immense plaisir!!!!

Vous pouvez aussi me retrouver ici : http://roradat.canalblog.com/

S.V.P Blog sans tag ! Merci.

Abonnez-vous…

Le temps qui passe
Catégories
Commentaires récents
septembre 2017
L M M J V S D
« Août    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  
Votez pour moi.
Météo
Merci pour votre visite
Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Lévothyrox, encore !

Et toujours : 1 et  suite

Je me doute que certain(e)s soupirent en me lisant mais je suis aux premières loges et fatiguée…….d’être  aussi fatiguée, sans compter tous les autres ennuis engendrés par cette nouvelle formule. 😥 

Reçu de « Alternative Santé. L’expérience de la médecine naturelle. « 

    Bonjour à tous,

Jusqu’à présent, nous ne nous sommes pas exprimés sur le scandale du Levothyrox de cet été, et vous avez un certain nombre à vous en étonner. Mais pour dire quoi, au juste, nous sommes nous demandé ? Pour réclamer, comme beaucoup d’autres, le retour du « bon vieux Levothyrox » ancienne formule ?

Ça ne nous paraissait pas être le rôle d’Alternative Santé, une revue de santé alternativequi dénonce de longue date la prescription excessive de ce médicament et propose des réponses naturelles pour éviter la situation captive dans laquelle se retrouvent précisément aujourd’hui des millions de patients.

Mais maintenant que des informations plus précises arrivent enfin sur les dessous de cette affaire,  il nous paraissait important de soutenir les victimes du Levothyrox et de revenir sur cet épisode estival assez symptomatique des défaillances de nos systèmes d’alerte et de nos agences de santé.

Dés avril dernier, un mois après la mise sur le marché d’une nouvelle formule (sans lactose, mais avec deux nouveaux excipients, le mannitol et l’acide citrique anhydre), apparaissent les premiers signaux d’alerte venus de patients.

Ils constatent l’apparition ou l’aggravation de symptômes invalidants et s’en plaignent auprès de leurs pharmaciens ou médecins, hélas pas assez informés pour les prendre au sérieux et faire remonter l’information auprès des autorités : fatigue extrême, maux de tête, perte de cheveux, douleurs, crises de tachycardies, troubles du transit…

Une fois de plus, nos systèmes de pharmacovigilance ont échoué à faire remonter les signaux d’alerte et à les prendre au sérieux. La parole des victimes a été au mieux minimisée, au pire ignorée. Et il aura fallu attendre le mois d’août, et une mobilisation massive de patients désemparés, pour que les autorités commencent à s’en émouvoir et mettent en place un numéro vert, rapidement débordé par des dizaines de milliers d’appels. Une victime nous confiait se matin que la seule réponse aux nombreuses questions qu’elle a posé à la ligne verte a été : « consultez votre endocrinologue ». Merci bien !

Le seul intérêt de cette ligne verte a été de dénombrer les différents effets indésirables de cette nouvelle formule : pas moins de 1 500 ! Le président de l’ANSM tente de temporiser : il y a bien eu des effets indésirables, mais aucun n’aurait été « grave »…

« Pas grave » ? Allez expliquer ça aux personnes dont le quotidien est bouleversé, sont restées sans réponses quant à la raison de leur état, et ont parfois reçu des traitements lourds pour éradiquer des symptômes dont personne n’identifiait la cause.

« Pas grave » reste aussi une appréciation au mieux temporaire, au pire irresponsable, lorsqu’on sait que des variations trop fortes d’hormones thyroïdiennes dans les premiers mois de la grossesse peuvent avoir un impact sur le développement cérébral du fœtus.

L’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé) est pourtant elle-même responsable du changement de formule qu’elle a pris l’initiative de demander aux laboratoires Merck Serano dés 2012 pour « stabiliser » la formule. À la demande de qui ? Personne ne sait le dire…

« Mais qu’est-ce qui est passé par la tête de l’Agence du médicament, qui habituellement ne fait rien, de demander ce changement de composition ? » s’interrogeait ce matin Philippe Even, ancien doyen de la faculté de médecine de Paris et président de l’Institut Necker.

L’ANSM a, semble-t-il, largement minimisé l’impact possible du changement d’excipient sur les effets du médicament et fait le strict minimum pour l’évaluer. Une simple et courte « étude de bioéquivalence » sur des gens… sans problème de thyroïde ! Puis le produit a tout simplement été distribué à des millions de personnes…

« Il aurait dû être testé, il ne l’a pas été. Cette étude de bioéquivalence est à jeter !» tranche, sans appel, Philippe Even. Les deux nouveaux excipients ont, explique t-il, très probablement modifié la disponibilité de la molécule active et le rythme de sa libération dans le corps, provoquant des variations hormonales très difficiles à gérer pour certains.

La France a été le cobaye d’une nouvelle formule réclamée par personne et testée sur personne : voilà la réalité de la situation. Au moment où nous écrivons, des associations de victimes sont reçues au ministère de la Santé pour exiger la mise à disposition de l’ancienne formule dans les 48h et plusieurs plaintes (contre X et contre le laboratoire Merck) ont d’ores et déjà été déposées. On vous tiendra au courant des suites du dossier.

Prenez soin de vous,
La rédaction d’Alternative Santé

235.291 signatures

 

Image de prévisualisation YouTube

Déjà 235.291 signatures

Pétition : Contre le nouveau Levothyrox dangereux pour les patients !

Contre le nouveau Levothyrox dangereux pour les patients !

Auteur : Sylvie Robache.

Créé le 24/06/2017

<

À l’attention : des laboratoires fabriquant le Levothyrox, de L’ANSM

Pour les très nombreuses personnes qui sont obligées de prendre du Levothyrox, un important problème se présente.

En effet, les laboratoires ont décidé de changer certains excipients et il en résulte que trop de patients ne supportent pas le nouveau Levothyrox, ils ressentent d’importants effets secondaires.

Quand on sait qu’il est très difficile de stabiliser la TSH, il est inadmissible d’avoir modifié ce médicament.

Bien sûr, les laboratoires ont pris cette décision sans prendre l’avis des patients concernés.

Je suis moi-même concernée car j’ai été opérée d’un cancer de la thyroïde en 2016, et j’appréhende grandement d’avaler ce nouveau médicament.

J’ai décidé de lancer une pétition après avoir lu tous les témoignages de patients souffrant d’effets secondaires et ne sachant plus à quels saints se vouer.

On nous dit que c’est pour les personnes qui ne supportent pas le lactose, mais il n’y a pas que ce changement qui intervienne, sinon comment expliquer tous ces effets secondaires ?

Nous demandons à ce que les laboratoires concernés reviennent à l’ancienne formule.

 

LIRE LA Lettre ouverte d’Anny DUPEREY au Ministre de la Santé Agnès BUZIN

 

Témoignage de Sylvie Robache lors du Rassemblement du 8 septembre devant l’Assemblée Nationale.

 

Vendredi 8 septembre :
Grand RASSEMBLEMENT DEVANT L’ASSEMBLEE NATIONALE Place Edouard Herriot (M° Assemblée nationale) à 11H avec les associations de malades de la thyroïde.

 

Suivi d’une CONFERENCE DE PRESSE à 11h30 au Bureau du Parlement européen (288, bd St Germain M° Assemblée nationale)

en présence de :

    • Marie-Odile BERTELLA-GEFFROY (ex magistrate, responsable du Pôle santé du TGI de Paris, avocate spécialisée dans les questions sanitaires)
    • André CICOLELLA (chimiste, toxicologue et chercheur français en santé environnementale, spécialiste de l’évaluation des risques sanitaires)
    • Philippe EVEN (ancien doyen de la faculté de médecine de Paris et président de l’Institut Necker)
    • Nell GAUDRY (porte parole de l’AFMT)
    • Chantal LHOIR (présidente-fondatrice de l’association française des malades de la thyroïde -AFMT)
    • Michèle RIVASI  (députée européenne écologiste, biologiste agrégée, co-auteure du livre Le Racket des laboratoires pharmaceutiques et comment en sortir)
  • Sylvie ROBACHE auteur de la pétition en ligne

 

 

 

10 réponses à Lévothyrox, encore !

  • elisabeth dit :

    Bonjour, je suis passée par le blog de Nays, par hasard j’ai cliqué sur votre lien en commentaire et me voici ici. Cette note me parle puisque je prends du lévothyrox depuis octobre 2013 (il me reste le lobe droit mais il est petit, il ne fait que 2,5 cm, mon dosage est de 62,5 par jour de lévo). Je n’ai personnellement pas d’effets indésirables depuis 2 mois et demi que je prends le nouveau lévo. Mais je suis d’accord et je compatis pour toutes les personnes qui sont mal depuis qu’ils prennent le nouveau lévo. Bon courage, restons solidaires. Bon dimanche.

    • tachka dit :

      Les symptômes ont démarré 1 mois 1/2 après mais bon au début je ne me suis pas trop affolée mais par la suite si ! car là tout s’y est mis, les vertiges, nausées, fatigue intense, pertes de cheveux, ongles dans un état catha, etc…et pas de prise de poids non, mais enflée et du coup je ne peux plus fermer mes pantalons ! C’est prise de sang sur prise de sang avec ma TSH qui fait n »importe quoi, résultat j’ai envie d’arrêter mais il faut que je tienne pour mes animaux……
      Merci de votre visite et bon dimanche.

  • Nadine dit :

    Ils vont peut être se réveiller à force…

  • cbx41 dit :

    Le sujet a été abordé hier après-midi sur Radio Monte Carlo et semble bien difficile à résoudre.
    Je souhaite une issue satisfaisante à ceux que cette situation fait souffrir.
    Amicalement

    • tachka dit :

      Je lis tout à ce sujet et je ne vois pas d’issue réellement satisfaisante et pourtant nous sommes nombreux(ses) à être mal !
      Amicalement pour une bonne soirée.

  • ap dit :

    c’ est toujours la même chose, c’ est le pognon qui prime !
    Pas de tests du moins insuffisant, et on lance un médicament advienne que pourra !
    Je suppose qu’ ils ont déposé un brevet pour la nouvelle formule qui ne peut ainsi être copiée, tandis que l’ ancienne est devenue libre !
    On dirait quand même bien que ça bouge, il était temps

  • Jean-Marc dit :

    Je viens d’entendre qu’une action en justice allait être menée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *