Upload image

 Je suis du Sud-Gironde.

. Vous trouverez ici mes créas, mes textes sur image, des textes à méditer, des actualités, des pétitions en particulier pour aider nos frères animaux.

À vous de feuilleter parmi les catégories. Vous trouverez de quoi rêver...ou râler!

N'hésitez pas à me laisser un petit mot, ils me font toujours un immense plaisir!!!!

Vous pouvez aussi me retrouver ici : http://roradat.canalblog.com/

S.V.P Blog sans tag ! Merci.

Abonnez-vous…

Le temps qui passe

Catégories

février 2018
L M M J V S D
« Jan    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728  

Météo

Merci pour votre visite

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Poésies, contes & historiettes

La boîte à merveilles

Upload images

 

 


      
      S’il met sa patte à l’oreille,
      Cette oreille est boîte à pluie.


      S’il ouvre un œil dans la nuit,
      Cet œil est boîte à soleil.
 

Je l’agace, il se rebiffe,
      Son pied se fait boîte à griffes.

      Je l’endors, il est heureux,
       Il ronronne, boîte à feu.

      Boîte à jeux, boîte à sommeil,

      Mon chat est boîte à merveilles !

       Robert Vigneau

 

 

 

Des mots si beaux

 

hebergement d'image

Il y a des mots si beaux et si doux
Qu’on a peur de les utiliser.
Pourquoi ne pas se dire entre nous
« Je t’aime » sans devoir s’expliquer.

On a le droit d’aimer un livre
ou encore un plat bien cuisiné.
Alors pourquoi devrait-on vivre
en maintenant ces mots censurés.

Pourtant aimer a un sens large.
Dites-moi pourquoi le limiter,
doit-on vraiment mettre une marge
quand c’est ce que l’on veut exprimer.

Mais la société dicte ses lois,
elle impose qui on peut aimer,
la famille car cela va de soi
et bien sûr notre tendre moitié.

Dites ces mots à votre conjoint,
son regard alors s’emplit de joie.
Cette affirmation qui fait grand bien,
on doit la semer autour de soi

A un ami je dirai « Je t’aime »
et je risque d’être mal jugé,
mais il me répondra quand même
« Je t’aime bien » c’est plus modéré.

Le serons-nous un jour enfin prêts
à se dire ces mots chargés de sens,
de les utiliser sans regrets
et d’en apprécier la puissance.

Faisons dès aujourd’hui ce grand pas
Car à toi qui lis ce poème,
je te dis sans retenue déjà.

« Je t’aime »

Auteur inconnu

                                   Je t’aime toi qui passe par ici….

 

 

 

Janvier…conduit la….

Janvier conduit la farandole
des mois qui tournent en farandole
Il se vante d’être le premier
s’inscrivant au calendrier

Il vous présente tous ses vœux
c’est la tradition qui le veut
lorsque l’horloge sonne minuit
et que le champagne éblouit

Quand dans les bulles de notre verre
on refait le monde à l’envers
en oubliant pour quelques temps
la vie dans ses tristes moments

Et pour continuer la fête
l’épiphanie et ses galettes
les rois mages chargés de présents
agenouillés devant l’Enfant.

C’est encore ma morte-saison
mais le jour reprend du galon
malgré le froid et les gelées
et la bise aux caresses glacées

Alphonse Blaise

 

 

 

Janvier, 1er mois…

 

Janvier premier mois de l’année
Qui commence tout enrubanné
Par une nuit de liesse
Pleine de promesses.
Mois qui s’étire tranquillement
Au rythme du train-train qui reprend
Après la folie des fêtes passées.
On s’octroie le droit de traînasser,
De profiter de ses longues soirées,
De se reposer, pour mieux redémarrer.
Janvier premier mois de l’année
Qui commence tout enrubanné,
Fini souvent mouchoir en main
En attendant le lendemain
Que le vilain rhume s’efface
Pour laisser au mois de Février, sa place

 

Dominique Sagne.

 

 

 

 

Le flocon

 

Venant de Norvège
Un flocon de neige
Qui volait au vent
S’en allait rêvant.
Voyant un fille
D’allure gentille
Par le Nord giflée
Bien emmitouflée
D’un bonnet de laine
Il se dit : « Ma veine !
De la bonne aubaine
Si je profitais pour me camoufler
Et me réchauffer.
J’attendrai demain
Pour continuer tout ce long chemin. »
Il n’eut pas de peine
A mettre le nez
Dessous le bonnet
Mais sa longue route
Soudain s’arrêta :
Une frêle goutte
Fut le résultat.


Ceux qui se figurent
Pouvoir ignorer
Tout de leur nature
N’ont plus qu’à pleurer.

Louis Delorme.

Bonne Année.

 

 

 

Coupez,courez.

Coupez le gui, coupez le houx !
Feuillage vert, feuillage roux,
Mariez leurs branches !
Perles rouges et perles blanches ;
Coupez le gui, coupez le houx !
C’est la Noël ! Fleurissez-vous !

Courez à la forêt prochaine,
Courez à l’enclos des fermiers,
Coupez le gui sur le grand chêne,
Coupez le gui sur les pommiers !

Chassez les grives et les merles,
Chassez la mésange au dos bleu,
Du gui dont les fleurs sont des perles,
Du houx dont les fleurs sont du feu.

Charles Frémine