Upload image

 Je suis du Sud-Gironde.

. Vous trouverez ici mes créas, mes textes sur image, des textes à méditer, des actualités, des pétitions en particulier pour aider nos frères animaux.

À vous de feuilleter parmi les catégories. Vous trouverez de quoi rêver...ou râler!

N'hésitez pas à me laisser un petit mot, ils me font toujours un immense plaisir!!!!

Vous pouvez aussi me retrouver ici : http://roradat.canalblog.com/

S.V.P Blog sans tag ! Merci.

Abonnez-vous…

Le temps qui passe

Catégories

Commentaires récents

septembre 2017
L M M J V S D
« Août    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

Votez pour moi.

Météo

Merci pour votre visite

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Animaux de tout

Girafes blanches

      Pour la toute première fois, deux girafes blanches ont été filmées au Kenya. Atteintes de leucisme, une condition génétique qui confère la même couleur blanche aux tigres du Bengale, ce duo de choc a fait sensation auprès des amoureux de la faune sauvage. Une découverte étonnante.

        C’est une première mondiale. Ces images ont été filmées en juin dernier dans le comté de Garissa, à l’est du Kenya. Dans la réserve d’Ishaqbini, un villageois est tombé sur trois girafes. À sa grande surprise, deux d’entre elles (une mère et son petit) arboraient une couleur extrêmement pâle, proche du blanc. Regardez :

 

Image de prévisualisation YouTube

L’homme prévient alors un groupe de rangers spécialisé dans la protection des antilopes, qui se précipite afin d’immortaliser ce moment exceptionnel. Des images qui font, depuis, le tour du monde. En 2016, une girafe blanche avait déjà pu être photographiée en Tanzanie, mais pas filmée.

L’un des rangers s’est exprimé auprès du New York Times :

«Nous avons passé près de 20 minutes avec ces beaux animaux qu’on a eu le plaisir de pouvoir approcher pour prendre des vidéos et des photos. À notre grande surprise, une girafe de couleur normale tournait autour de la mère et son petit. Vous pouvez bien voir la différence.»

 

                                                               Source : Hirola Conservation Programme

       Le leucisme est une condition génétique rare qui atteint parfois certaines espèces animales. Il s’agit d’un déficit des cellules pigmentaires qu’il faut différencier de l’albinisme. Dans le cas du leucisme, les animaux n’ont pas les yeux rouges et certaines parties de leur corps sécrètent malgré tout de la mélanine.

       Bien que cette condition rende les animaux atteints de leucisme des proies plus visibles des prédateurs dans leur milieu naturel, ces deux girafes sont toutefois en sécurité loin des braconniers : elles vivent en effet dans une réserve protégée par deux associations du Programme de Conservation de l’antilope Hirola (HCP), associé à Rainforest Trust.

Espérons donc que ces animaux continueront de vivre librement et en paix.

 

 

 

 

 

L’écureuil.

Hebergeur d'image

 

 

L’écureuil roux (Sciurus vulgaris)tout le monde connaît, c’est un petit Mammifère de l’ordre des Rongeurs, qui appartient à la famille des Sciuridés.

Il mesure de 36 à 45 cm de long, dont 16 à 20 cm pour sa longue queue touffue.
Ses oreilles sont terminées par de longs poils groupés verticalement en pinceau.

 Son œil est gros et noir. Son pelage est épais, uniformément roux, brun ou presque noir sur la tête, les pattes et le dos.

Un écureuil adulte pèse de 230 à 480 g et il peut vivre 10 à 12 ans..

Par contre le ventre et la gorge sont toujours blancs.  Ses pattes postérieures sont plus longues que les pattes antérieures.
Il habite en général les bois de feuillus ou de conifères (ou les forêts mixtes) qui présentent un sous bois dense. Cependant il n’est pas rare d’en  rencontrer  aussi dans les parcs et jardins plantés de grands arbres. Il peut également vivre à proximité des habitations et sait visiter les mangeoires des oiseaux.

Il se nourrit avec  des graines, en particulier des noisettes, des faines, des glands, des noix, et des cônes d’épicéa ou de sapin. Il fait instinctivement des provisions en automne (graines, noisettes), qu’il retrouve de mémoire en hiver pour s’alimenter, sauf quand la mémoire lui fait défaut !.

Il mange aussi des bourgeons, des baies, des champignons, des fruits et quelques animaux (escargots, insectes, oisillons).
Il consomme environ de 55 à 80 g de nourriture par jour.

C’est  un solitaire en dehors de la période de reproduction. Il possède plusieurs nids, dont l’un est utilisé pour la reproduction. Il atteint sa maturité sexuelle à l’âge d’un an.
Les écureuils s’accouplent de Janvier à Avril. La gestation de Mme Écureuil dure de 38 à 39 jours, avec 2 portées par an,  qui comptent chacune de 2 à 5 petits.
Les bébés pèsent de 8 à 12 g à la naissance et ils sont aveugles. Ils ouvrent les yeux vers 1 mois.
La femelle les allaite durant 7 à 10 semaines, et Les jeunes commencent à sortir du nid vers
les 40 ou 45 ème jours.

Quiconque a vu un écureuil  a pu constater que c’est un excellent grimpeur, il  saute de branche en branche et grimpe très  rapidement le long des troncs d’arbres.
Il passe sa nuit dans un nid fait de branchettes, construit en forme de boule.

Il est diurne, n’hiberne pas, mais peut rester quelques jours au nid s’il fait très mauvais temps.

 

Et même si c’est moins courant ou même rare, il en existe aussi des tout blancs!

 

 

Hebergeur d'image 

 

Coucou le furet !

 

 

Maouw ! Tu viens jouer avec moi dis ?!

Rapport animalier

Voici quelques-unes des expressions employées par les humains.

Il est doux comme un AGNEAU.moutons-21.gif (14638 bytes)

Il est fort comme un BOEUF.006.gif (12846 bytes)

Il est muet comme une CARPE.carpe.gif (11241 bytes)

Il n’y a pas un CHAT.schat.17638.gif (4359 bytes)

Il a une fièvre de CHEVAL.cheval.gif (12498 bytes)

Ils vont me faire devenir CHÈVRE.schevre.27713.gif (19003 bytes)

Il me traite comme un CHIEN.schien.17955.gif (3585 bytes)

Il est fier comme un COQ.coq.gif (11254 bytes)

Il verse des larmes de CROCODILE.crocodile-011.gif (6004 bytes)

Il marche comme un ÉLÉPHANT.elephants020.gif (2797 bytes)

Elle me fait faire le pied de GRUE.grue.jpeg (2054 bytes)

Il est un chaud LAPIN.slapin.27902.gif (7607 bytes)

Il est têtu comme une MULE.mule.jpeg (4564 bytes)

Elle est une fine MOUCHE.mouches.gif (10083 bytes)

Il mange comme un PORC.cochons012.gif (5660 bytes)

Il est rusé comme un RENARD.renards-07.gif (14840 bytes)

Il est malin comme un SINGE.ssinge.28012.gif (15108 bytes)

Il est lent comme une TORTUE.002.gif (13179 bytes) (pas si lente que ça, une que je connais bien!!

Elle va lui tirer les VERS du nez.vers_09.gif (16670 bytes)


« CONCLUSION DU RAPPORT »

Une chance que les animaux soient là pour guider les humains.

bebe51.gif (9954 bytes)

 

Il y en a plein d’autres mais difficiles à illustrer !

 

Coin-coin

 Mr Canard barbotte

Mme se sèche !

 

 

Dauphins, orques, fin de la captivité.

Enfin une bonne nouvelle !
Dans quelques années, il n’y aura plus de dauphins captifs en France : c’est ce que promet un arrêté interministériel, publié ce samedi 6 mai au Journal Officiel. Tombé comme un coup de tonnerre sur les parcs aquatiques et autres delphinariums, le texte prévoit entre autres d’interdire formellement en France la reproduction des orques et dauphins en captivité, ainsi que les achats ou les échanges avec d’éventuels autres bassins à l’étranger.

Concrètement, ce texte signifie que les cétacés actuellement détenus en France feront partie de la toute dernière génération à vivre dans des bassins — et promet, à terme, la fin totale de la captivité de ces animaux dans l’hexagone !

Crédit photo : Common dolphin portrait / Shutterstock

Le texte devait, au départ, imposer des normes plus strictes, des conditions plus rigoureuses aux établissements, et notamment un élargissement de la taille des bassins et l’obligation de conduire certains travaux spécifiques pour améliorer les conditions de vie des mammifères marins et garantir leur bien-être. Par contre, le texte ne prévoyait pas du tout, à l’origine, d’interdire la reproduction des dauphins en captivité !

Cette disposition, glissée à la dernière minute par la ministre de l’environnement Ségolène Royal, sans avertir ni les ONG ni les professionnels du secteur, a créé la surprise…

Évidemment, si certains ont été agréablement surpris par la nouvelle, ce n’est pas vraiment le cas des propriétaires de parcs aquatiques, qui crient au scandale et se disent « stupéfaits » et « en colère » par cette clause supplémentaire discrètement ajoutée aux trente-trois articles de l’arrêté, à la veille de l’élection présidentielle.

Crédit photo : Atlantic Bottlenose Dolphins / Shutterstock

Pour les écologistes et les militants de la cause animale, l’abolition de la captivité des cétacés représente une victoire de premier plan. Diverses associations se sont exprimées favorablement à ce sujet : en effet, elles considèrent que les grands mammifères marins sont des animaux qui ne sont pas faits pour vivre en captivité, notamment parce qu’ils sont physiquement destinés à nager sur des kilomètres, et parce qu’on sait depuis plusieurs années déjà qu’ils sont dotés d’une sensibilité accrue et d’une intelligence extrêmement développée.

En revanche, si les ONG se réjouissent, la grogne commence à monter chez les professionnels du secteur : ces derniers avaient en effet accepté de réaliser des investissements dans les enclos afin de garantir des conditions de vie améliorées, conformes à la nouvelle loi, en échange de la garantie de voir leur activité perdurer, et de pouvoir continuer à faire se reproduire les animaux. Aujourd’hui, ils ont le sentiment d’avoir été trahis et d’avoir été menés en bateau par les législateurs.

Cité par Le Monde, Rodolphe Delord, président de l’Association française des parcs zoologiques, s’indigne du fait que cette décision n’a fait l’objet d’aucune concertation. Directeur du zoo de Beauval, Monsieur Delord avait en effet participé aux négociations qui ont conduit à l’élaboration du texte, en discussion depuis vingt mois. Amer, il explique que, de son point de vue, « L’interdiction de la reproduction va à l’encontre du bien-être animal, car ces animaux sont faits pour se reproduire. Avant d’ajouter : Vous imaginez dans quel état se trouve le personnel qui travaille avec eux ? »

D’emblée, il annonce la couleur : les parcs feront le strict minimum en matière d’amélioration des conditions de vie des animaux, prévient-il. « On ne peut pas leur demander à la fois de faire des travaux, des investissements importants, et à la fois d’arrêter leur activité ! »

Le « strict minimum » imposé par la loi, cependant, promet déjà un immense bond en avant pour l’amélioration des conditions de vie des derniers cétacés captifs, qui finiront ainsi tranquillement leur vie dans les aquariums. Outre l’augmentation de la taille et de la profondeur des bassins prévues par l’arrêté, (3 500 m2 minimum pour les orques, contre 800 m2 jusqu’à présent), divers aménagements devront être faits pour recréer des conditions de vie au plus proche de la nature. Les travaux d’enrichissement des bassins imposent ainsi des courants, des vagues, des zones d’ombre et des cascades pour que les animaux puissent se sentir comme chez eux, et « éviter l’ennui et la frustration ».

Seront interdits les échouages des animaux à des fins de spectacle, les effets sonores et lumineux stressants, les contacts directs des animaux avec le public, ainsi que les présentations nocturnes.

Les parcs auront un délai de six mois pour prendre des mesures en conséquence. 

délai de six mois pour prendre des mesures en conséquence. 

Crédits photo : Two dolphins swim in the pool / Shutterstock

La Déshumanisation de L’être.

 

Ils partagent avec nous cette vie sur la Terre

Depuis la nuit des Temps, ils se cachent et se terrent,

Ils sont devenus pour nous des produits et pourtant

Lorsque l’on est seul, c’est vers eux que l’ont tend.

Nos cœurs si déçus par l’âpreté humaine

Et que l’on reçoit en retour la bonté sans la haine,.

Tous ces animaux magnifiques que l’on tue

Alors qu’on le sait, lorsqu’ils ne seront plus,

Quand sur la Terre ne resteront que les hommes

Créés à l’image de Dieu, mais en somme

Diabolisés par leur désir de destruction inné,

Ils n’en finiront plus de vouloir s’entre-tuer !

La planète était belle et harmonieuse

Tant que la vie n’apporte cette nombreuse

Humanité barbare et, hélas, tueuse !

Brigitte Bardot.