Upload image

 Je suis du Sud-Gironde.

. Vous trouverez ici mes créas, mes textes sur image, des textes à méditer, des actualités, des pétitions en particulier pour aider nos frères animaux.

À vous de feuilleter parmi les catégories. Vous trouverez de quoi rêver...ou râler!

N'hésitez pas à me laisser un petit mot, ils me font toujours un immense plaisir!!!!

Vous pouvez aussi me retrouver ici : http://roradat.canalblog.com/

S.V.P Blog sans tag ! Merci.

Abonnez-vous…

Le temps qui passe

Catégories

Les SouHkamis ♥

Météo

Merci pour votre visite

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Archives quotidiennes : 17 mars 2018

Saint Patrick et le trèfle à 3 feuilles

 

     Joyeuse Saint-Patrick!

Saint Patrick, le plus Irlandais des Écossais !

Saint Patrick, patron des Irlandais, n’est pas né en

Irlande mais en Écosse, vers l’année 385.

Adolescent, il fut enlevé par des pirates Irlandais

qui l’emmenèrent avec eux pour le réduire en esclavage.

Il vécut en Irlande comme berger jusqu’à l’âge de vingt

ans et y découvrit la foi chrétienne.

Un jour, dit-on, il eut une vision où Dieu lui suggérait de s’enfuir et de regagner sa terre natale.

C’est ce qu’il fit, avec succès. Mais, peu après avoir retrouvé les siens, il se rendit compte qu’il ne se sentait plus chez lui dans son pays natal.

 Il voyagea beaucoup, et pour finir regagna l’Irlande où il s’installa définitivement, cette fois de son plein gré. Il se consacra à prêcher l’évangile et à convertir les gens.

Le trèfle lui est associé car il l’utilisait dans ses prêches

pour expliquer aux gens la sainte trinité.

hebergement d'image

Les légendes associées à Saint Patrick

Une légende dit également que Saint Patrick aurait débarrassé

l’Irlande des serpents en les jetant tous dans la mer.

Cependant, comme il en restait encore un, Saint Patrick, dit-on,

lui présenta une petite boite dans laquelle il le somma d’entrer.

Le serpent argua que la boite était trop petite pour le contenir.

Après de longs palabres où chacun des deux adversaires s’acharna

à démontrer qu’il avait raison, le serpent décida finalement

d’entrer dans la boite pour prouver à Saint Patrick qu’elle était

réellement trop petite pour lui. A peine le serpent était-il entré

dans la boite que le rusé Saint Patrick la ferma et la jeta dans la mer.

D’autres légendes merveilleuses sont également associées à la

Saint Patrick, comme celle des farfadets malicieux qui cherchent

une cachette pour leur marmite remplie d’or. Si vous arrivez à

les suivre sans vous faire voir, peut-être pourrez-vous vous emparer

de cette marmite tant convoitée !

hebergement d'image

La Fête de la Saint Patrick

La Saint Patrick a lieu chaque année le 17 mars.

C’est l’occasion pour les Irlandais de faire la fête :

la bière coule à flot et des parades sont organisées.

Les gens s’habillent également en vert, couleur traditionnelle

de l’Irlande, et mettent un trèfle à leur boutonnière.

Cette fête a également ses adeptes partout dans le monde,

et vous trouverez sûrement près de chez vous un pub irlandais

pour fêter dignement la Saint Patrick !

Les Léprechauns

hebergement d'imageLéprechaun vient d’un nom irlandais “Lechorpan” qui signifie “petit bonhomme”.

Les Léprechauns sont les petits hommes les plus populaires et les mieux aimés de toute l’Irlande. On leur laisse la chatière ouverte et du lait sur la fenêtre.

Leur effigie se trouve dans toutes les boutiques de souvenirs et ils ouvrent les défilés de la Saint Patrick chez les Irlandais d’Amérique.

   Une marmite remplie d’or…

hebergement d'image

Les petits leprechauns : Ce sont des farfadets malicieux

qui aiment faire des farces aux humains. Ils possèdent une marmite

remplie d’or, qu’ils cachent généralement au pied d’un arc en ciel.

On dit que celui qui parvient à les suivre sans se faire repérer pourra

leur dérober la fameuse marmite tant convoitée…

hebergement d'image Joyeuse Saint-Patrick!  

  Source-

 

 

 

 

   

Le trèfle à trois feuilles est sans doute l’emblème le plus connu de l‘Irlande.

 

Son origine remonterait au Ve siè­cle, lors de l’évangélisation de l’île par saint Patrick. Cet évêque missionnaire d’origine écossaise se serait servi de la forme de cette plante abondante afin d’expliquer la Sainte-Trinité aux Irlandais, alors adeptes de la religion celtique des druides.

Le trèfle représentait la notion de Dieu pour les chrétiens, comprenant le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Le prêtre aurait notamment utilisé cette métaphore pour convertir le roi de la province du Munster, Aengus.

D’après lui, chaque feuille représente une entité : le Père, le Fils, et le Saint Esprit. Le trèfle dans son ensemble, représente Dieu.

Le trèfle à trois feuilles est vite devenu le symbole de l’île, aujour­d’hui à gran­de majorité (95 %) chrétienne. Quant à l’influence du prêtre, elle a été si marquante qu’il a été nommé saint patron du pays.

 La fête nationale irlandaise – la Saint-Patrick – est célébrée dans le monde entier le 17 mars car c’est la date anniversaire de la mort de l’évangélisateur, en 461 et de nos jours, le trèfle est toujours un haut symbole de l’identité nationale irlandaise.

 

 

.

C’est notre fête !

Upload images

La fête patronale à nous, les chats, est célébrée le 17 mars.

 

gertrude-de-nivelle.jpg

                                  la Sainte protectrice des chats est  née en 625.

     Son père Pépin de Landen, avec l’accord du roi Dagobert, souhaitait la marier, mais à la mort de Pépin de Landen, Gertrude alors âgée de 20 ans, resta auprès de sa mère pour fonder le monastère de Nivelles, vers 650 et en fut élue abbesse.       Plus tard, sous l’influence des moines missionnaires irlandais, elle fonda aussi une communauté d’hommes, dans un monastère voisin de celui des moniales : les religieux y étaient soumis à l’autorité de l’abbesse.

     Elle mourut le 17 mars 659, dans sa trente-troisième année, et fut aussitôt vénérée comme une sainte.

     Deux récits (écrits l’un vers 691 et l’autre environ un siècle plus tard) font états de miracles survenus dès le moment de sa mort au contact de ses reliques . Son culte se répandit dans tout le Brabant, où il jouit d’une immense popularité, puis dans toute la Rhénanie, les Pays-Bas et une partie de la Picardie.

       On l’invoqua pour être protégé dans les voyages, les fileuses la prirent pour sainte patronne, et comme sa fête est célébrée au moment où on doit reprendre les travaux du jardin, les jardiniers à leur tour la choisirent pour protectrice, la priant spécialement de les protéger des invasions de rats et des souris ; enfin, puisqu’elle excellait à faire fuir ces nuisibles, elle devint la sainte patronne des prédateurs naturels des rats et souris : les chats ! Et elle est fêtée le 17 mars.
Mais n’oublions pas que  Saint Grégoire le Grand, qui régna de 590 à 604, avait réprimandé un ermite qui lui suggérait de se débarrasser des chats :

«Ils ne sont pas superflus» répondit-il, «ce sont de précieux dons de Dieu» ainsi que Saint Grégoire III, pape de 737 à 741, avait trois chats auprès de lui.

L’infortuné Pie VII (1800-1823) emmena avec lui son chat lorsque le tyran Napoléon le fit captif à Fontainebleau, il y eu aussi Léon XII qui lui succéda (1823-1839) lui aussi était très attaché au chat Micetto.

Le Pape Benoît XVI est aussi un fervent ami des chats

et le cardinal Richelieu avait 14 matous et là, c’est une copinaute qui me l’a appris !

.

hebergement d'image

******************