Upload image

 Je suis du Sud-Gironde.

. Vous trouverez ici mes créas, mes textes sur image, des textes à méditer, des actualités, des pétitions en particulier pour aider nos frères animaux.

À vous de feuilleter parmi les catégories. Vous trouverez de quoi rêver...ou râler!

N'hésitez pas à me laisser un petit mot, ils me font toujours un immense plaisir!!!!

Vous pouvez aussi me retrouver ici : http://roradat.canalblog.com/

S.V.P Blog sans tag ! Merci.

Abonnez-vous…

Le temps qui passe

Catégories

Les SouHkamis ♥

février 2018
L M M J V S D
« Jan   Mar »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728  

Météo

Merci pour votre visite

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Archives quotidiennes : 1 février 2018

2 Février : la chandeleur

       Chez les Romains, on fêtait aux environs du 15 Février, Lupercus, le dieu de la fécondité et des troupeaux.

    Chez les Celtes, on fêtait « Imbolc »le 1er Février (Imbolc est une fête celtique très ancienne sur laquelle je n’ai trouvé que très peu d’informations.),.

      Ce rite, en l’honneur de la déesse Brigid, célébrait la purification et la fertilité au sortir de l’hiver. Les paysans portaient des flambeaux et parcouraient les champs en procession, priant la déesse de purifier la terre avant les semailles.

      Cette fête marque la fin de l’hiver et annonce les premiers signes du printemps. C’est la fête du feu, une fête de la lumière dédiée à la déesse celte Brigid. Cette fête célèbre la croissance spirituelle, la purification et les nouveaux départs. C’est aussi l’occasion de se débarrasser des encombrements du passé.

Au Ve siècle, le pape Gélase Ier associe ce rite païen de la « fête des chandelles » avec la présentation de Jésus au temple et la purification de la Vierge.

Selon Lévitique 12, un petit garçon doit être présenté au Seigneur par sa mère, 40 jours après la naissance, avec une offrande de deux tourterelles.

      Dans les églises, on remplace les torches par des chandelles bénies dont la lueur éloigne le Mal et rappelle que le Christ est la lumière du monde, tout comme la fête juive de Hanoukka, qui dure huit jours est la “fête des Lumières”.

      Les chrétiens rapportaient ensuite les cierges chez eux afin de protéger leur foyer. C’est à cette époque de l’année que les semailles d’hiver commençaient. On se servait donc de la farine excédante pour confectionner des crêpes, symbole de prospérité pour l’année à venir.


Mais ce n’est qu’en 1372 que cette fête sera officiellement associée à la purification de la Vierge.

Symbolique

Aujourd’hui, on connaît surtout la Chandeleur car c’est le jour des crêpes. On raconte que c’est ce même pape Gélase Ier qui faisait distribuer des crêpes aux pèlerins qui arrivaient à Rome.
On dit aussi que les crêpes, par leur forme ronde et dorée, rappellent le disque solaire, évoquant le retour du printemps après l’hiver sombre et froid.


Quoique…. chacun sa recette!!!!! perso c’est sans lait et ne pas oublier de sucrer.

=*==*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=

une zolie crêpe maison!!!!

 

 

Et non, non , on lance, oui, mais on ne reçoit pas comme lui !!!!!!!

Au Luxembourg, la tradition actuelle hérite de la procession aux flambeaux, car actuellement, les enfants parcourent en groupes les rues pendant la soirée du 2 février en tenant un lampion ou une baguette. Ils chantent des chansons traditionnelles en espérant recevoir des sucreries en échange.

Au Mexique, la Chandeleur est un jour férié, mais aussi l’occasion de manger des tamales, des papillotes à base de farine de maïs qui peuvent être salées ou sucrées et fourrées avec de la viande ou des fruits.

Six semaines se cache l’ours.”

“Si le deuxième jour de février
Le soleil apparaît entier
L’ours étonné de sa lumière
S’en va se mettre en sa tanière
Et le paysan prend soin
De faire resserrer son foin
Car l’hiver tout ainsi que l’ours
Séjourne encore quarante jours.”

“Soleil de la Chandeleur
Annonce hiver et malheur.”

 En tenant une pièce d’or dans la main gauche,
tandis que de la droite on faisait sauter la première crêpe,
on était assuré, disait-on, d’avoir de l’argent toute l’année.
Cette crêpe était ensuite enroulée autour de la pièce d’or
et portée en procession par toute la famille jusqu’à la
chambre où on la déposait jusqu’à l’année suivante sur
le haut de l’armoire (en Ile de France et en Vendée).

Les débris de la crêpe de l’an passé étaient alors récupérés
et la pièce qu’elle contenait donnée au premier pauvre qui
passait.

Celui qui retourne sa crêpe avec adresse, qui ne la laisse
pas tomber à terre ou qui ne la rattrape pas sous la forme
navrante de quelque linge fripé, celui-là aura du bonheur
jusqu’à la Chandeleur prochaine..