Upload image

 Je suis du Sud-Gironde.

. Vous trouverez ici mes créas, mes textes sur image, des textes à méditer, des actualités, des pétitions en particulier pour aider nos frères animaux.

À vous de feuilleter parmi les catégories. Vous trouverez de quoi rêver...ou râler!

N'hésitez pas à me laisser un petit mot, ils me font toujours un immense plaisir!!!!

Vous pouvez aussi me retrouver ici : http://roradat.canalblog.com/

S.V.P Blog sans tag ! Merci.

Abonnez-vous…

Le temps qui passe

Catégories

Météo

Merci pour votre visite

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Archives quotidiennes : 25 décembre 2017

25/12/2017


Pause 2 ou 3 jours, article programmé.

 

Noël de Fagus.

Pause 2 ou 3 jours, article programmé.



Fagus est aujourd’hui bien oublié.

Ce poème est paru dans différentes versions :

« Noël des enfants sages » dans La Muse Française n°10 de décembre 1924 ; le même mois dans le n°24 de la Revue Bleue (Revue Politique et Littéraire), sous le titre « Noël des petits innocents », aux vers différents et moins nombreux ; disséminé dans Le Sacre des Innocents (François Bernouard, 1927), dont le faux-titre porte : « Noël chez les Petits Anges » ; enfin, très écourté, dans diverses revues pédagogiques et à apprendre en classe et c’est cette version que j’ai connu enfant.

 

Tant l’on crie Noël,
Qu’à la fin nous vient.
Tout mon cœur appelle
Noël, Noël !
Tout mon cœur appelle
Tant il se souvient.

Dame neige est en voyage
Sur les routes de l’hiver ;
Les oiseaux du voisinage
Se sont enfuis par les airs.

Seul, le rouge-gorge appelle
Avec sa fluette voix ;
Il fait : Noël, Noël !
À tous les échos des bois.

Tant l’on crie Noël,
Noël, Noël !
Tant l’on crie Noël
Qu’enfin on le voit.

L’espérance est en voyage ;
Dans les bois flambe le houx ;
Le petit enfant bien sage
Rêve au bonhomme aux joujoux.

 
Tant l’on crie Noël,
Noël, Noël,
Tant l’on crie Noël

Qu’il s’en vient à nous.

D’après Fagus (« Le sacre des innocents » – 1927)adaptation réalisée par Marcelle Drouin.

I

En faisant des recherches sur cet auteur j’ai trouvé ici  au sujet de ce poème qui a été tronqué de pas mal de vers.