Upload image

 Je suis du Sud-Gironde.

. Vous trouverez ici mes créas, mes textes sur image, des textes à méditer, des actualités, des pétitions en particulier pour aider nos frères animaux.

À vous de feuilleter parmi les catégories. Vous trouverez de quoi rêver...ou râler!

N'hésitez pas à me laisser un petit mot, ils me font toujours un immense plaisir!!!!

Vous pouvez aussi me retrouver ici : http://roradat.canalblog.com/

S.V.P Blog sans tag ! Merci.

Abonnez-vous…

Le temps qui passe
Catégories
Les SouHkamis ♥

juillet 2018
L M M J V S D
« Juin    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Météo
Merci pour votre visite
Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

1er Janvier, différentes traditions.

 


5, 4, 3, 2, 1…Bonne année !

Partout, ou presque, sur le coup de minuit le 1er janvier, en général ce sont les z’embrassades, le champagne coule à flots, on chante, on enterre une année passée pour célébrer la nouvelle.
La tradition de la fête du nouvel an a beaucoup évoluée depuis l’antiquité.
Avec les produits traditionnels comme les cotillons, les feux d’artifice et il y a aussi

Les bonnes résolutions ( jamais ou très rarement tenues !):

C’est l’une des plus importantes traditions de cette période. Là aussi cette coutume date des Babyloniens. Si nos résolutions modernes les plus populaires sont celles soit d’arrêter du fumer ou de faire du sport, ou plein d’autres !, sous Babylone, la résolution la plus populaire était celle de rendre l’équipement agricole emprunté.

L’échange de présents :

Dans la Rome antique on s’échangeait des pièces et des médailles à l’occasion du changement d’année. Ces présents étaient des échanges de bons présages pour l’année à venir et des gages d’amitié entre romains.

Les cartes de vœux :

C’est au Moyen âge que la carte de vœux fait son apparition.

On envoyait alors un petit présent à sa famille en l’accompagnant d’une lettre de vœux peinte à la main. Cette tradition a complètement disparu au XVI ème siècle pour revenir en force  au XVIII ème siècle.

La première carte de vœux moderne est anglaise. Elle date de 1843 et a été dessinée par John Calcott. Dès 1860 l’envoi des cartes de vœux remporte un franc succès et se généralise partout.

S’embrasser sous le gui :

Ce geste est lui aussi un héritage des traditions et croyances anciennes. Le feuillage vert et persistant du gui lui conférait des pouvoirs surnaturels, car son feuillage « ne mourrait jamais ». Pour les druides le gui portait bonheur. Il avait aussi d’autres pouvoirs qui permettaient aux femmes d’avoir des enfants, qui garantissaient de bonnes récoltes et protégeait du mauvais sort. Aujourd’hui, nous avons gardé l’habitude de nous embrasser sous le gui, le soir du réveillon de la nouvelle année, afin de connaître le bonheur sentimental et le mariage pour les célibataires.

Manger certains produits :

Beaucoup de cultures pensent que manger quelque chose en forme d’anneau apporterait la chance. En effet le cercle symbolise l’achèvement du cycle d’une année. Ainsi, les hollandais mangent des beignets ronds (les donuts) le jour de l’an afin d’avoir de la chance durant toute l’année

Cependant, suivant les pays, le nouvel an peut-être fêté différemment.

Alors qu’en Espagne il est mangé un grain de raisin (ou une grenade suivant les régions) pour chacun des 12 coups de minuit, les mariés quand à eux trempent leurs bagues dans le champagne avant de trinquer. Les femmes portent des sous-vêtements rouges neufs pour s’attirer du bonheur tout au long de l’année.

En France, la tradition du nouvel an peut avoir quelques subtilités suivant la région. Cependant tout le monde aimera fêter cela au champagne (même si par les temps qui courent ce n’est pas donné a tout le monde…et souvent c’est du simple mousseux !).

.En Alsace,

la nouvelle année s’annonce par le don d’un « bretzel du nouvel an ».

En Amérique,

le premier de l’an se passe généralement en famille. Traditionnellement dans l’Amérique catholique, le père donnait sa bénédiction à toute la famille, aujourd’hui, cette coutume tend à disparaître.

En Équateur,
des poupées de chiffon ou de papier mâché sont promenées à bout de bras dans les rues, tout en criant la fin de l’année et sont ensuite brûlées aux douze coups de minuit.

En Belgique, par exemple, la tradition veut qu’on mange une choucroute en famille, en plaçant une pièce sous son assiette pour attirer la prospérité au cours de l’année.

Au Cambodge,

la fête du nouvel an durent cette fois 3 jours d’affilié. Durant le mois d’avril, en général du 13 au 15.

En Finlande.
Le nouvel an est une sorte de répétition de Noël, du moins en ce qui concerne l’abondance de victuailles. Mais la dernière nuit de l’année est aussi un moment de magie où l’on peut deviner l’avenir. Pour cela, on fait fondre des morceaux d’étain ou de plomb sur le feu, dans une louche ou une casserole. Le métal en fusion est jeté dans un récipient d’eau froide, où il se solidifie en prenant des formes étranges ; il n’y a plus qu’à les interpréter pour savoir ce que la nouvelle année réserve à chacun. ( À tester si vous le souhaitez !!!)

Au Japon,

les familles assistent, au temple et autour d’un verre de Saké, aux 108 coups de gong annonçant le passage à la nouvelle année.

En Italie,

le jour du Nouvel An (Capodanno), se fête traditionnellement autour d’un repas composé de plats spéciaux, réputés pour leur apport de richesse et d’abondance. Ce sont des plats normalement à base de graines. des lentilles ou du miel.». .Autrefois, en Italie, à Naples, le soir de la Saint-Sylvestre, les gens avaient pour habitude de jeter par la fenêtre de vieux objets tels que des meubles usagés et des vêtements usés, pour signifier la fin de l’année.

En Chine,

la coutume veut que nous lancions dans un “arbre a vœux” nos vœux pour cette nouvelle année.
Ce nouvel an Chinois, célèbre partout à travers le monde, est aussi accompagné de feux d’artifice (spécialité Chinoise oblige) et de jet de pétards.

En Irlande

Pour attirer la chance, à minuit, les gens entrent par la porte d’en avant et sortent par la porte d’en arrière.

En Grèce

Au jour de l’An, les enfants grecs placent leurs chaussures près de l’antre de la cheminée dans l’espoir de recevoir des cadeaux. Cette journée, connue également sous le nom de Festival de Saint Basile, donne lieu à l’échange des cadeaux, plutôt qu’à Noël

En Argentine

Juste avant minuit le 1er janvier, les Argentins se retrouvent dans les rues pour célébrer entre voisins. Les enfants allument des feux d’artifice pour lancer l’année avec éclat (Ici aussi il y en a !!!)

Au Danemark

Pour une entrée fracassante dans la nouvelle année, les jeunes gens frappent avec vigueur à la porte de la maison de leurs amis

Beaucoup d’autres traditions existent sûrement un peu partout dans le monde, mais je m’arrête là !!!Si vous en connaissez, n’hésitez pas et je les rajouterais.

12 réponses à 1er Janvier, différentes traditions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *